Faculté de musique

Accueil → À propos de la Faculté → Équipe de la Faculté → Corps enseignant → Massimo Rossi

buffer

Massimo Rossi
Professeur honoraire
Techniques d’écriture, harmonie, orchestration et composition
rossimas@videotron.ca


Après sa formation académique et musicale en Italie, Massimo Rossi émigre au Canada en 1954 et s’établit à Montréal. Il est vite engagé comme organiste et directeur de chœur à l’église italienne Notre-Dame-de-la-Consolata. Il enseigne la musique en cours privés, travaille comme copiste, puis comme orchestrateur et arrangeur pour Radio-Canada.

En 1961, M. Rossi s’inscrit à la Faculté de musique de l’Université de Montréal où il obtiendra successivement un baccalauréat en musique profane (1962), pour lequel il reçoit la médaille du Gouverneur général, un baccalauréat en musique sacrée (1963) et une licence (maîtrise) en musique profane (1964). La Faculté de musique l’engage, en 1964, pour donner les cours d’harmonie et d’orchestration. Il y enseignera jusqu’en 1997, année de sa retraite.

Son enseignement s’est essentiellement centré sur les techniques d’écriture : harmonie, contrepoint, fugue, orchestration, composition, atelier de composition, séminaires de musiques baroques et classiques. Il a, de plus, mis sur pied les cours d’harmonie du XXe siècle, d’harmonie au clavier et d’organographie. Il a également créé le programme de maîtrise en écriture. En plus de sa tâche de professeur, Massimo Rossi a assumé la responsabilité et la direction du programme de techniques d’écriture. Il a été directeur de travaux dirigés, de mémoires et de thèses. Son enseignement a acquis au fil des ans une vaste renommée, marquant des générations d’étudiants et de musiciens.

En tant qu’organiste, M. Rossi est particulièrement reconnu pour la musique baroque italienne. Il a donné des récitals en Italie, aux États-Unis et au Canada. Il est régulièrement invité à se produire à la radio de Radio-Canada et a enregistré pour la collection UMMUS, L’École d’orgue napolitaine, sur un orgue de style classique italien de sa fabrication.

Reconnu pour ses compétences approfondies en écriture et en orgue, M. Rossi collabore également avec le Conservatoire du Québec qui retient ses services comme juge de fin de cycle en écriture (harmonie, contrepoint, fugue) et en orgue, de 1984 à 2002.

En tant que compositeur, il a à son actif un bon nombre de compositions vocales et instrumentales, de différents styles et destinées à des formations diverses, avec un intérêt marqué pour les œuvres religieuses. Ce corpus comprend une quarantaine de pièces variées, de chants et de motets, deux messes, la cantate Des Béatitudes Modernes, un Concerto pour orgue et orchestre à cordes, deux pièces majeures pour orgue, Sonata su spunti tematici della Messa degli Angeli et Trois Ricercari sur « Victimae Paschali Laudes ». Toutes ses compositions ont été interprétées en concert.

Massimo Rossi a lui-même construit un orgue de studio de quatre jeux (1976) et un deuxième de style classique italien de huit jeux (1985). Ces deux orgues ont été entendus sur les ondes de Radio-Canada et ont récolté de nombreux éloges.

En 1997, la Fondation du Patrimoine religieux de Québec invite M. Rossi à siéger à son comité, à titre de membre expert. Il y assume le rôle de consultant et collabore avec le facteur d’orgues restaurateur. Parmi la vingtaine d’instruments restaurés sous sa supervision, les grandes orgues de Lévis, de Lachine et de la Cathédrale de St-Hyacinthe ont marqué un élan dynamique vers l’orgue symphonique moderne .

buffer

calendrier

images