Faculté de musique

Accueil → À propos de la Faculté → Équipe de la Faculté → Corps enseignant → Réjean Poirier

buffer

Réjean Poirier
Professeur émérite
Enseignement du clavecin,
des instruments anciens et de l'orgue
rejean.poirier@umontreal.ca

Site web personnel


C'est à l'âge de 9 ans que Réjean Poirier débute ses études musicales avec son frère Lucien, d'abord au piano et assez rapidement à l'orgue.  À 13 ans, il s'expatrie à Ste-Anne-de-Beaupré pour y faire son cours classique. Il étudie alors avec Jean-Marie Bussières pendant deux ans, puis deux autres années avec l'abbé Antoine Bouchard. Il rejoint ensuite son frère Lucien, à St-Jean-sur-Richelieu, où il complète ses études collégiales tout en étant inscrit au Conservatoire de musique de Montréal, où il reçoit les enseignements de Bernard Lagacé, en orgue, et de Kenneth Gilbert, en clavecin (également de Gabriel Cusson, Gilles Tremblay, Isabelle Delorme et d'autres professeurs). Il en ressort en 1971 avec un diplôme d'études supérieures de clavecin et un Premier Prix d'orgue.

De 1971 à 1973, il est inscrit au Conservatoire de Toulouse et travaille l'orgue avec Xavier Darasse (notamment le répertoire symphonique et la musique du XXe siècle) et la basse continue avec Jean Saint-Arroman (à Paris). En stage, il travaille également avec Michel Chapuis (qui en fait d'emblée son assistant) et André Stricker. Parallèlement, il entreprend avec l'altiste Gérard Delage et le trompettiste (et désormais célèbre cornettiste) Jean-Pierre Canihac une démarche approfondie centrée sur l'interprétation des musiques anciennes.

À son retour à Montréal, muni d'un Premier Prix d'orgue du Conservatoire de Toulouse, d'un Premier Prix du Cycle supérieur national en orgue, d'un Premier Prix de musique de chambre et du Premier Prix du Concours international Bach de Bruges, il fait la rencontre de Christopher Jackson, brillant chef de chœur également passionné par la recherche de l'authenticité, avec qui il fonde le Studio de musique ancienne de Montréal. Cet ensemble formera une grande partie des effectifs qu'on retrouve dans la majorité des nombreux ensembles qui ont vu le jour depuis.

Ce travail de pionnier sera rapidement reconnu, comme en témoigne son engagement comme professeur de clavecin au cégep de Saint-Laurent, puis à la Faculté de musique, où il obtient un poste régulier dès 1979. Il y occupera les fonctions de vice-doyen aux études supérieures et à la recherche (1986-1992) et de doyen (1998-2006). Il a, par ailleurs, lancé l'étiquette de disques UMMUS dont il a été directeur artistique et directeur de production pendant 10 ans. Ses enseignements se concentrent autour de l'orgue, du clavecin, de la musique d'ensemble baroque, du continuo, de la facture de clavecin, de la littérature de l'orgue, de la performance practice; il offre également divers séminaires sur J.S. Bach.

Son répertoire est très éclectique: il aborde avec la même aisance les musiques anciennes (il a effectué le premier enregistrement mondial duLivre d'orgue de Montréal), le répertoire symphonique et la musique actuelle. Son expertise comme continuiste en fait un musicien recherché de plusieurs ensembles. Il se produit principalement au Canada et en France, sporadiquement aux États-Unis et dans d'autres pays d'Europe. Il a participé à une vingtaine d'enregistrements discographiques et en a réalisé une trentaine.

buffer

calendrier

images