Passer au contenu

/ Faculté de musique

Je donne

Rechercher

Bulletin des diplômés - Mars 2022

Chères diplômées, chers diplômés,

Nous nous acheminons vers le printemps avec l’espoir de sortir réellement de la situation pandémique et de ses contraintes afin de pouvoir enfin redéployer nos ailes et vivre dans une réalité plus proche de notre nature sociale profonde.

Ces deux dernières années, nous auront été confronté·es à notre raison d’être, au véritable mandat de la Faculté de musique, aux motivations qui ont animé sa naissance et son essor. Nous avons dû bousculer notre imagination, notre curiosité prendre des risques et tenter des expériences. Face à l’inconnu, nous avons transporté notre quotidien ailleurs et réorganisé nos réseaux.

Mais, malheureusement, à l’heure où ces lignes sont écrites, une autre catastrophe humanitaire vient de surgir outre-Atlantique avec des airs de déjà vus et des relents d’hégémonie dont le vieux continent espérait ne plus jamais souffrir. Le milieu artistique se mobilise avec ses propres armes. La tentation est à la fois grande et belle de nous servir de notre art pour crier notre révolte tout en nous souvenant néanmoins qu’il n’a pour ennemi que l’oppression et l’ignorance. Nombre de musiciennes et musiciens dans le monde forment des Orchestres des Nations Unies exemplaires et nous font oublier que la diversité et les frontières territoriales peuvent devenir des prétextes à la haine et à la destruction.

Pour cette raison, la Faculté de musique dédiera ses trois prochains grands concerts aux victimes de la guerre qui oppose la Russie à l’Ukraine en pensant également à tous les autres conflits, plus silencieux, qui sévissent à travers le monde, mais qui n’en bouleversent pas moins notre entendement.

Faisons en sorte que la musique puisse jouer le rôle fondamental qui est le sien et qu’elle contribue à nous unir pour qu’ensemble, nous puissions nous élever d’une même voix contre la tyrannie, d’où qu’elle vienne. Nos pensées vont à celles et ceux qui luttent dignement sur le terrain, pour la liberté.

 

Nathalie Fernando

Doyenne de la Faculté de musique