Passer au contenu

/ Faculté de musique

Je donne

Rechercher

Bulletin des diplômés - Novembre 2021

Chères et chers diplômés,

Il y a quelques jours, nous ouvrions la saison musicale de la Faculté de musique avec les premiers concerts du Big Band et de l’Orchestre de l’Université de Montréal, dont les titres n’étaient pas équivoques : Célébration et Forces. Outre les programmes qui justifiaient de telles invitations, nous avons vécu avec beaucoup d’émotion – et aussi avec l’impression de s’éveiller à la suite d’un long sommeil balayé par d’étranges images – ces grandes retrouvailles avec notre public. 

Curieusement, les coulisses ont recommencé à s’animer, à chuchoter : avant que les premières notes retentissent enfin, notre technicien de production Sébastien Besson surveillait la scène et constatait avec bonheur que la salle Claude-Champagne se remplissait de nouveau. « Silence! Attention : 30 secondes avant l’entrée en scène… 4, 3, 2, 1 : entrée des musiciens. » Ces paroles, il les a certainement dites des centaines de fois auparavant, mais jamais, selon moi, avec tant de solennité. 

Cette sortie de derrière le rideau, nous allons la vivre intensément pendant tout l’automne grâce au nouveau festival de la Faculté de musique que nous avons mis sur pied et qui se déroulera du 24 novembre au 4 décembre. Il y aura plusieurs concerts et événements afin de mettre en lumière la diversité de ce qui se fait chez nous. Pendant un peu plus d’une dizaine de jours, nous ouvrirons grand les portes pour montrer et faire briller le talent de nos étudiantes et étudiants. 

Retrouver le public est pour toute la communauté facultaire un immense bonheur et surtout un grand privilège. Reprendre les cours, les activités de labo et les créations en studio fait du bien à l’âme. Les mois de privation et de contraintes que nous avons traversés ne sont pas oubliés ; nous en avons encore quelques stigmates, mais le chemin semble de nouveau s’ouvrir devant nous avec un horizon plus serein.

Souhaitons-nous à tous de pouvoir remplir les salles, de pouvoir jouer de la musique sans interruption et, surtout, de la partager encore et encore.

 

Nathalie Fernando
Doyenne de la Faculté de musique