Passer au contenu

/ Faculté de musique

Je donne

Rechercher

Jocelyne Roy

Chargée de cours en flûte traversière

Rencontre avec Jocelyne Roy, chargée de cours en flûte traversière à la Faculté de musique de l’Université de Montréal et 2e flûte à l’Orchestre Métropolitain.

  • Qu’est-ce qui vous a amené à jouer de votre instrument ?

J’ai eu la chance de croiser un lutin de Noël qui jouait de la flûte traversière dans un centre commercial en 1984... J’avais 3 ans. Mon destin était scellé! Après plusieurs demandes à mes parents, j’ai appris la flûte à bec. Un véritable coup de cœur. Je pratiquais jour et nuit! Mes parents ont vite compris ma passion! J’ai donc reçu une flûte traversière à l’âge de 10 ans. Depuis, c’est devenu un métier et c'est toujours une passion.

  • Comment se distingue votre manière d’enseigner ?

Sans prétention! Je crois que chacun d’entre nous a quelque chose à partager. Je crois que mon enseignement se distingue par la curiosité et l’autonomie de mes étudiants. J’aime pouvoir échanger et découvrir avec eux. C’est pourquoi je veux qu’ils développent leur propre pensées et assument leurs choix d’interprétation, en se basant sur des traités musicaux, sur la consultation de partitions d’orchestre et aussi l’écoute de différentes interprétations d’hier à aujourd’hui. Je veux qu’ils se questionnent et qu’ils deviennent autonomes dans leurs pratiques, en plus de développer leurs propres façons d’enseigner.

  • Quels sont vos artistes, groupes de musique, albums préférés ?

J’adore le piano et le jazz! Brad Mehldau est un incontournable pour moi. Je suis aussi fan de chanson française: Édith Piaf, Barbara et Yves Montant sont des artistes que j’aime beaucoup. Mais ce dont je ne pourrais me passer, c’est la musique baroque! C’est pour moi une musique qui danse et qui est si expressive.

  • Une rencontre professionnelle marquante ?

Je suis privilégiée d’avoir rencontré de grands artistes tout au long de mon parcours. Mes professeurs: Danielle Barro, Marie-Andrée Benny, Denis Bluteau (qui enseigne aussi à la Faculté) et Robert Langevin. Et plusieurs compositeurs grâce au NEM (Nouvel Ensemble Moderne) : Denis Gougeon, John Réa et Philippe Leroux, entre autres. Ces rencontres ont eu un réel impact dans ma vie!

Novembre 2020