Passer au contenu

/ Faculté de musique

Je donne

Rechercher

Salle Serge-Garant

Entièrement rénovée en 2018 pour en rehausser les qualités acoustiques tout comme l’expérience du public et des artistes qui s’y produisent, la salle Serge-Garant de la Faculté de musique de l’Université de Montréal est un lieu intime et convivial, qui sert principalement à la présentation de récitals, de concerts de musique de chambre, de cours de maître et de conférences.

Adresse :
200, avenue Vincent-d’Indy
Montréal (métro Édouard-Montpetit)
514 343-6427

Capacité :
141 places
98 sièges au parterre
43 sièges au balcon

Instruments et équipements

La salle Serge-Garant est dotée de deux pianos de grande qualité :

  • un Fazioli modèle 212
  • un Yamaha modèle CF6

Elle dispose, de plus, d’un module d’enregistrement audiovisuel, disponible en libre-service.

Personne-ressource :

Sarah Joyal
Technicienne à la production 
sarah.joyal@umontreal.ca
514 343-6479

Liens utiles

Plan de la salle
Grille tarifaire 2020-2021
Devis
Visite web 3D
Foire aux questions

Un peu d’histoire

Surnommée « la chapelle », la salle Serge-Garant était initialement utilisée pour des services religieux, puis pour des activités musicales, jusqu’à ce que l’actuel pavillon de la Faculté de musique soit acquis par l’Université de Montréal, dans les années 1980.

Qui était Serge Garant?

Serge Garant

Né le 22 septembre 1929 à Québec, décédé le 1er novembre 1986 à Sherbrooke

Compositeur et chef d’orchestre, Serge Garant a été professeur de composition et d’analyse à la Faculté de musique de l’Université de Montréal de 1968 jusqu’à sa mort. Parmi ses élèves, mentionnons Walter Boudreau, Marcelle Deschênes et Michel Longtin.

Après avoir étudié la composition auprès de Claude Champagne, Serge Garant a suivi les cours d’analyse d’Olivier Messiaen au Conservatoire supérieur de musique de Paris. Ardent défenseur de la musique contemporaine, il a été l’un des fondateurs de la Société de musique contemporaine du Québec et l’un de ses chefs d’orchestre. Il aura consacré sa carrière à l’avancement de la musique actuelle et à la reconnaissance de la musique québécoise sur la scène internationale.