Passer au contenu

/ Faculté de musique

Je donne

Rechercher

Salle Claude-Champagne

La salle Claude-Champagne est le plus important lieu de diffusion de la Faculté de musique de l’Université de Montréal. C’est aussi un espace muni d’équipements de recherche à la fine pointe de la technologie.

Adresse :
220, avenue Vincent-d’Indy
Montréal (métro Édouard-Montpetit)
514 343-6427

Capacité :
952 places
635 sièges au parterre
317 sièges au balcon

Un espace prisé

Reconnue comme l’une des seules salles de concert de cette envergure dédiées exclusivement à la musique au Québec, qu’il s’agisse de grands ensembles ou de récitals, la salle Claude-Champagne est forte de sa riche tradition et demeure, encore aujourd’hui, une référence pour l’excellence de son acoustique.

Plus de 150 concerts et événements publics y sont présentés chaque année, par la Faculté de musique, mais aussi par des organismes culturels, des artistes salués et d’autres établissements d’enseignement.

Parmi les artistes et organismes qui se sont produits à la salle Claude-Champagne, notons :

  • Gregory Charles
  • Dave Holland
  • Oliver Jones
  • Michel Legrand
  • Marie-Nicole Lemieux
  • Kent Nagano
  • L’Orchestre Métropolitain, sous la direction de Yannick Nézet-Séguin
  • L’Orchestre symphonique de Montréal, sous la direction du chef en résidence Adam Johnson, d’ailleurs diplômé de la Faculté
  • Les Violons du Roy
  • Maurizio Pollini
  • Joseph Rouleau
  • Ginette Reno

Instruments et équipements

La salle Claude-Champagne est dotée de deux instruments de prestige :

  • Un tout nouveau Steinway Hambourg, inauguré en avril 2019
  • Un piano Steinway New York

En 2016, grâce à une subvention de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) obtenue en collaboration avec le Centre for Interdisciplinary Research in Music Media and Technology (CIRMMT), la salle s’est enrichie d’équipements de pointe. Des dispositifs acoustiques, des outils de collecte et d’analyse de données, des studios et une régie, ouvrent la porte à des recherches novatrices en interprétation et en acoustique, notamment. 

Elle dispose, de plus, d’un module d’enregistrement audiovisuel, disponible en libre-service.

Personne-ressource :

Guillaume Aubin-Steben
Responsable du service à la clientèle (locations externes)
salleclaudechampagne@umontreal.ca
514 343-6111, poste 8925

Un peu d’histoire

Depuis son inauguration, le 20 novembre 1964, la salle Claude-Champagne a largement contribué au développement et au rayonnement de la musique au Québec, que ce soit par des concerts ou des enregistrements.

Construite dans les années 1960 à la demande de la congrégation des Sœurs des Saints-Noms-de-Jésus-et-de-Marie pour la musique dite de concert, la salle devait alors servir aux activités d’enseignement et aux concerts de l’École de musique Vincent-d’Indy, établie jusqu’au début des années 1980 dans l’actuel pavillon de la Faculté de musique. 

Rapidement, la qualité acoustique exceptionnelle de la salle Claude-Champagne a contribué à lui conférer une solide renommée. Le Concours international de musique de Montréal, la présentation de plusieurs spectacles d’Expo 67 et, surtout, la série d’enregistrements pour Les Grands Concerts de Radio-Canada, ont largement contribué à lui forger une réputation de prestige.

Qui était Claude Champagne?

Claude Champagne

Né le 27 mai 1891 à Montréal, mort le 21 décembre 1965 à Montréal

Musicien influent, administrateur respecté, pédagogue recherché et éminent compositeur, Claude Champagne est considéré comme le père de la musique canadienne. On lui doit notamment des œuvres telles la Suite canadienne (1927), la Symphonie gaspésienne (1945) – qu’il a notamment dirigée au Brésil en 1946 – et Altitude (1959).

En tant que directeur adjoint du nouveau Conservatoire de musique du Québec à Montréal, il a également joué un rôle déterminant dans la formation de compositrices et compositeurs tels Violet Archer, Maurice Dela, Clermont Pépin et François Morel. Son influence s’est étendue aux écoles primaires, pour lesquelles il a conçu des manuels de solfège, à l’Université McGill et à plusieurs écoles de musique privées.

L’Université de Montréal lui décernait, en 1946, un doctorat honorifique. De nombreux prix, des films et une « année Claude Champagne », tenue en 1964, ont par ailleurs rendu hommage à son talent et à son inestimable contribution à la vie musicale du pays.